Everything I didn’t tell you!

Everything I didn’t tell you!

14th of Dec. Paris. New moon and solar eclipse happening again the same day, Celebration day! However, to begin this new cycle that day, I gathered all my very few and little 2020 remaining energy (barely reborning at this time) to leave were I stayed almost 1 month. Yeah, I left my fav’ place nearly one month to recover and get well again surrounded by love. Oh God, I remember bursting into tears once I got in the car, on my way to home, sweet home.

Well, this moody mood didn’t last long. Once I arrived home, I was first proud of my self for wanting to move forward and finally take actions, and second, I was suddenly feeling joy and excitement through my whole body, from the bottom of my heart. As if I was just sensing that new era loading.

Poursuivre la lecture de « Everything I didn’t tell you! »

I am healer

💎 Pink quartz: full moon 🌕 around the corner (D-4), you’ll clean your crystals soon. I will reply all your questions about crystals during our Full moon party, promise. I soooo can’t wait 💫🌻✨

Did you know when I first experienced this kind of sacred rituals with dancing souls? I first attended a « cercle de femmes » with a colleague of mine looooong time ago (coucou Paula ✨🤍) here in Paris and I just HATED it that first time. Hahaha, good Lord, this experience is one of the most traumatic I ever experienced 😂 like IDK it was scary, awkward, creepy. Kind of cultish, kind of weirdo, kind of neverEVER again!

Poursuivre la lecture de « I am healer »

Namaste New moon!

Today, at 7:39PM (Paris time) we will experience a New Moon 🌘, as the Sun ☀️ and Moon 🌕 come together in the sign of Gemini.

Okay! New moon happens when the earth lines up with the sun, which means the moon is between the sun and Earth. Hence, the moon is pretty invisible from where we, humans, stand.

In other words, today, we have the opportunity of fresh beginnings, HURRAY 💃🏿🤸🏿‍♀️👏🏿 Isn’t it the best decision ever?

New moon is about creation, it’s the moment to start things (while full moon is about stopping and getting rid of, you get the difference?).

Here is a holistic experience invitation, an invitation to flow with the whole universe. As it begins a whole brand new cycle, you, consciousness, are invited to do so.

Poursuivre la lecture de « Namaste New moon! »

C’est Flash Dance dans ma tête.

C’est Flash Dance dans ma tête.

En temps normal, j’entends, hors confinement, c’est Flash Dance dans ma tête.

En quarantaine, c’est Bagdad dans ma teu-tê. Ça peut paraître fort confus de l’extérieur, même si, de vous à moi, et vous le savez, peu m’importe ce qui se passe à l’extérieur, encore moins la perception de l’extérieur. Who cares? Peu m’importe ce qui se passe à l’extérieur, both à l’extérieur de moi, et à l’extérieur de chez moi. Égocentrique ? Non, je ne vais quand même pas vous refaire l’allégorie de la coupe qui doit d’abord être pleine avant de servir ?

À plus forte raison dans ce contexte chaotique. Un chaos qui en mon sens tombe à pic. Un chaos qui a une saveur de déluge, mais un chaos que nous, et je me permettrais ici de parler au nom de l’Humanité, n’avons pas volé. Je sens profondément que ce chaos aux saveurs de déluge tombe à point nommé. Cela fera l’objet d’un nouvel article dans les jours à venir, car je ne suis pas venue pour cela aujourd’hui, mais, en attendant, laissez moi vous dire que je ne me suis jamais sentie aussi sereine, aussi en phase, autant à la bonne place, aussi confiante en l’avenir, et… aussi créative.

Oui, je n’exagère rien, c’est Flash Dance dans ma tête. Comme je vous disais, nous reviendrons sur les raisons dans un second temps, au fil d’un second article. En attendant, je le répète, c’est Flash Dance dans ma tête.

Poursuivre la lecture de « C’est Flash Dance dans ma tête. »

Junkie de l’amour

Junkie de l’amour

C’est une épreuve que j’appréhendais, car je savais que les soldats de l’humanitaire étaient surtout armés de courage. Pas sûre d’en avoir suffisamment pour affronter cette réalité qui me touchait déjà beaucoup derrière l’écran.

10h du matin, la sonnerie retentit, la voiture pour Mbour est là, garée devant la maison, plus moyen de faire machine arrière. En route, j’essaye tant bien que mal de profiter des sublimes paysages qui se déroulent sous mes yeux, mais l’ambiance est lourde, la tension palpable.

Je trépigne cependant d’impatience, comme si je voulais mettre fin à cette peur insoutenable. C’est alors que je me souviens que je me suis fixé le challenge de me servir à bon escient de toutes ces compétences et pratiques durant les moments de crise, pas seulement pendant des les purs moments de bonheur. J’essaye donc par tous les moyens de dissiper ces émotions, à coups de méditation, respiration, visualisation, j’en passe. Si je ne me contrôle pas, je n’arriverai à rien dans la vie !

Le chauffeur m’indique fièrement la pancarte indiquant que nous approchons la pouponnière. « Tu chauffes Fama, tu chauffes ! » pensai-je, le coeur bondissant.

Poursuivre la lecture de « Junkie de l’amour »

En quête de sens

En quête de sens

Tomber nez à nez avec soi ! Pas d’esquive rotative envisageable. Rien. Enfin si, évidemment, je l’ai tentée l’esquive (penses-tu), bien huilée, mais l’Univers m’a ri au nez en me chuchotant « bien essayé ma fille, mais maintenant, c’est toi et toi ». Toi et toi, sans faux semblant, sans make up, sans paillette, non, juste toi et toi.

« Mais qui es-tu ? Que veux-tu ? »

Non, pas elle, pas celle-là non, pas cette Fama que la société a fabriquée de toutes pièces pour qu’elle fit (du verbe to fit) à ses attentes, à ses catégories, à ses boî-boîtes. Oui-oui, elle est gonflée la société avec ses attentes et compagnie. Et par société, j’entends tout le monde. Par société, j’entends parents, frères, enseignants, amis, collègues, voisins, inconnus, bref, tout le monde. Tout le monde sauf moi. Tout le monde sait qui tu dois être, ce que tu dois faire, ce qu’il te faut, ce qu’il faut.

Poursuivre la lecture de « En quête de sens »