À califourchon sur un nuage !

Tout a commencé lundi dernier, en recevant un message enjoué de mon amie de longue date, Elsa, plus connue sous le surnom de « Zazou ».

Zazou qui disait se sentir zen, suite à un massage à domicile. Ouh là. Deux mots qui résonnaient beaucoup trop en mon sein. D’abord il y avait « massage », puis « domicile ». Et puis, cela tombait juste à pic avec ma reprise très intense du sport et les semaines à rallonge avec les grosses deadlines qui pointent le bout de leur nez !

Ni une, ni deux, je la contacte. Premier contact neutre disons. Je booke une date courant Mars. Chouette. Passion massage. Veridique. Comme t’as pas idée. Mes rituels de massages en Asie, en Chine comme en Indonésie, mais aussi dans de luxueux spas Californiens ou Africains. Passée entre de nombreuses mains de fées experimentées. L’extase, à chaque fois différent, mais certain.

En organisant les dernières étapes de mon week-end d’anniversaire, l’idée de booker cette fameuse masseuse pour les filles et moi afin de boucler un week-end pas que reposant me vient à l’esprit last minute. Je jette l’apât, mais il ne prend pas, rien, pêche nullissime. Bon, je propose à la masseuse de la booker rien que pour moi. Ô comme la vie est bien faite. Tout est parfait.

D’une première prise de contact neutre, je commence à noter une certaine bienveillance et une générosité sans précédent. Madouska, la masseuse dont je découvre le prénom, se démène non seulement pour pouvoir « avoir l’honneur » de me masser pour mon anniversaire, et me déclare que ce massage me sera offert. En quel honneur ? En l’honneur de mon anniversaire. Une parfaite inconnue vient de m’offrir un cadeau. Une parfaite inconnue, donc !

Après quasiment 24h de célébration intense entourée de ma tribu, je me languis d’accueillir Madouska. Quelque chose me dit que cela va être sensationnel, c’est le cas de le dire. 18h52, ma sonnerie retentit, elle est là.

Mes dernières invitées sur les starting blocks la croisent. Je fais les présentations. Madouska nous parle rapidement de reconversion professionnelle, de quête de sens, de voie, de mission de vie. Banco. Nous parlons le même langage.

Je la laisse s’installer lui disant qu’en attendant, je file à deux pas faire une coursette. Le massage semble avoir commencé car, avec beaucoup de douceur, elle m’invite à prendre mon temps m’annonçant que je suis la dernière de la journée.

À mon retour, les lumières tamisées donnent le ton. La vue du tapis chauffant me met tout particulièrement en joie. Le massage californien d’une heure peut commencer.

Une extrême délicatesse. Une délicatesse sans nom, c’est ce que je peux vous dire. Une douceur et une subtilité sans précédent. Le bonheur existe. Ici et maintenant. Bonheur. Zut. Je n’ai pas envie que ça s’arrête. Ok. Et si je me concentrais purement et simplement sur l’ici et maintenant ?Tout le reste n’est qu’illusion.

De loin le massage le plus sincère et le plus authentique que je n’aie jamais experimenté. Je n’aurais jamais pu imaginer vivre pareille expérience. Et ce n’était que ma première séance. Affaire à suivre !

Nul besoin de clâmer haut et fort que je recommande Madouska les yeux fermés. Avant de commencer le massage, elle a évoqué un mot qui régit mon existence tout entière « l’intention ». Le pouvoir de l’intention. La puissance de l’intention. C’est elle. Oui, c’est elle. De toute évidence , c’est donc elle ma masseuse que je cherchais désespéremment. Elle est arrivée.

Envie de contacter Madouska ? Contactez la sur Instagram: madouska_kramer, vous m’en direz des nouvelles !

F.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s